VINS NATURELS : VÉRITÉS ET MENSONGES


minute info, Passionné, trucs et astuces, vin, vins blancs, vins de Loire, Vins du Sud, vins rouge, wine information, Winebottle, Winelover / mardi, novembre 6th, 2018

Hello,

J’ai décidé d’écrire cet article afin de remettre les choses au clair concernant l’image du vin naturel que l’on peut avoir. Ci-dessous, je réponds aux nombreuses questions que grand nombre de consommateurs peuvent se poser avant d’acheter leur premier vin nature.

Quelle est la grande différence entre un vin biologique, un vin bio-dynamique et un vin nature finalement ?
Il en existe, des différences ! Cependant même les vignerons ne savent plus vraiment que choisir afin d’être cohérents et ne pas faire fuir le consommateur. Nature ? Bio ? Mais peut-on être les deux ?
OUI bien sûr ! Le vigneron démarre par une viticulture biologique en premier lieu car dans le cahier des charges en bio il est obligatoire de réduire le taux de sulfite. 

Un vin biologique est un vin qui possède déjà un label pour lequel le vigneron est dans l’obligation de respecter sa vigne en utilisant des ingrédients naturels pour la traiter : Fumier de bergerie, bouillie bordelaise, cuivre. Cependant, malgré le label, le vigneron peut encore ajouter des levures aromatiques, filtrer, acidifier ou désacidifier… Attention donc à choisir un vin de qualité..
Les labels ? AB, agriculture Biologique. 

 

Article ici

Les vignerons qui souhaitent travailler en bio-dynamie poussent la démarche encore plus loin. Même s’il n’existe pas de réglementation européenne pour le moment, les vignerons souhaitent travailler la terre afin qu’elle soit en symbiose avec la plante.. Ils utilisent des préparations à base de plante qu’ils font macérer pour aider la vigne à se développer (une sorte d’homéopathie pour plante !) : purin d’orties ou… Bouse de cornes !
Les labels ? Biodyvin et Demeter.

                         

ENFIN les vins naturels, parlons-en ! Il n’existe pas encore de cahier des charges donc chacun fait un peu ce qui lui plaît.
Le vigneron qui souhaite produire du vin naturel devra être encore plus attentif à sa vigne car le peu de traitements en cas de maladie ainsi que le recours à de très faibles doses de soufre n’écartent pas totalement les risques…
Pour pousser le « nature » encore plus loin, vous avez ce que l’on appelle les vins dits SAINS (sans aucun intrant ni sulfites ajoutés)
Pour les vins naturels, la conservation doit se faire une cave fraiche, pour éviter tout risque de refermentation en bouteille, qui peut conduire à la présence de gaz et donc à une sensation de « bulles ». Enfin, des défauts aromatiques accidentels sont possibles.

Cependant soyez rassurés, de plus en plus de vignerons souhaitent produire du vin nature et s’améliorent d’année en année.

Pour conclure, si vous souhaitez acheter une bonne bouteille de vin naturel, faites-vous conseiller par un vrai spécialiste qui connait sa cave et le travail du vigneron!

D’ici là voici un petit schéma qui vous explique TRÈS bien les différences entre le vin conventionnel et le vin naturel 

(image trouvée sur ce site)

Si vous avez des commentaires, n’hésitez pas à m’en faire part (constructifs bien évidemment!) 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *